jeudi 16 décembre 2010

Quand l'art est un coup de poing africain

En entrant dans la Galerie Pangée de la chic rue Saint-Paul dans le Vieux-Montréal, on reçoit une gifle au visage.

Une gifle qui prend la forme d'une exposition d'artistes contemporains congolais, Kinshasa Pop et qui nous invite à sortir de la torpeur hivernale pour plonger dans un univers aussi interpellant que dérangeant.

Une gifle aussi puisque c'est en voyant cette expo qu'on se rend compte que l'art contemporain africain ne se rend presque jamais jusqu'à nous. Selon la galerie, cette exposition serait la première de son genre au Canada!

Les thèmes abordés par les huit artistes de Kinshasa ne font pas dans la dentelle: la corruption, le sexe, la prostitution, l'impuissance, la violence... On adore.

Vous avez jusqu'au 31 décembre pour aller voir tout ça.

Galerie Pangée, 40 Saint-Paul Ouest


mardi 14 décembre 2010

Fusion montréalaise


Vous le savez, on aime ça le métissage. Alors, on a sauté de joie la semaine dernière quand nous avons été invités à un cocktail d'ouverture du restaurant Fushi (1112, rue Sherbrooke Ouest).

L'histoire du resto a commencé dans le beau monde du textile montréalais. Un entrepreneur montréalais d'origine juive-marocaine, Claude Fredj, travaillait avec un fournisseur d'origine vietnamienne, Dan. L'industrie battant de l'aile, Dan a décidé de changer de carrière. Il est devenu chef....de sushi, après avoir étudié sous les ordres d'un grand chef japonais. Il a aussi décidé d'apprendre les techniques de la cuisine française.

Il était jusqu'à récemment chef du restaurant Tatami dans le Vieux-Montréal, mais cherchait une adresse pour réaliser ce qu'il avait en tête: une fusion entre les cuisines japonaises et françaises. Ainsi naquit Fushi.

La semaine dernière, lors d'un 5 à 7, on a autant eu droit à des maki de homard qu'à du fois gras mariné dans le miso. Yumm.

Les puristes vont pleurer, mais nous, on se réjouit.

Fushi, 1112 rue Sherbrooke Ouest
Tel:

Hippie cachère au Ghetto Shul

A Montréal Multiple, on aime le Ghetto Shul. Tenu par le rabbin Leibish Hundert et sa femme Dena, ce sympathique café/bar kosher est le refuge cool des étudiants juifs de McGill. Jusqu'ici, la place faisait office de synagogue et de salle de spectacle. Toute la scène juive hip s'y retrouvait, surtout pour les jam nights du jeudi soir et leur festival néo-klezmer tenu en juillet en marge du FIJM.
Mais il y a du nouveau. Le Ghetto Shul fait maintenant dans la bouffe. Mais attention, on sera loins des gros steaks de Moishes! Tous les plats seront végétariens, voire végétaliens, voire macrobiotiques. Du pur hippie cachère!
On est allés faire un tour à l'ouverture officielle. Le groupe d'harmonica klezmer Les batteux d'bouche en a profité pour donner une petite prestation. Voici quelques images. Et pour ceux que ça intéresse, le Ghetto Shul se situe au 3458 de l'avenue du Parc.