vendredi 10 septembre 2010

Le retour des lanternes


Qui dit approche de la fête chinoise de la lune dit aussi apparition des lanternes chinoises au jardin, heu, chinois du Jardin botanique.

Hier soir, on s'est rendu au lancement de cet événement qui, depuis 18 ans, illumine immanquablement les longues soirées d'automne montréalaises. L'expo, qui débute officiellement aujourd'hui, sera en place jusqu'au 31 octobre.

On vous conseille de commencer la visite par le pavillon central. On y trouve une reproduction de la toile Qing Ming Shang He-Tu, datant de 1127 et de laquelle les lanternes de cette année s'inspirent. Ces dernières ont été conçues à Montréal, fabriquées en Chine puis expédiées à Montréal où leur installation a demandé plus d'un mois de travail.

Hier, une bonne centaine de Montréalais d'origine chinoise étaient présents à l'événement d'ouverture.

En souvenir, on vous en a rapporté une petite photo. Soyez indulgent, elle a été prise avec un (déjà vieux) iPhone...

L.J.P.




mercredi 8 septembre 2010

Blogue à quatre voix multiples

Si vous avez lu le chapitre de notre guide dédié au Montréal maghrébin, vous avez peut-être vu le portrait d'Hassan Serraji, un journaliste montréalais d'origine marocaine, grand connaisseur du Petit Maghreb (c'est lui qui nous en a fait faire le tour), fans des Canadiens de Montréal et éternel optimiste (bien que lucide) à l'égard de l'intégration des nouveaux arrivants.

Depuis la semaine dernière, Hassan signe des posts sur un nouveau blogue du journal Métro, en compagnie de trois autres journalistes issus de la diversité montréalaise. Le journaliste Stéphane Waffo, qui tient aussi le blogue Touki sur l'actualité africano-montréalaise, est aussi du groupe.

On va garder un oeil là-dessus.

LJP

mardi 7 septembre 2010

Hmm... le bon cola haïtien!

Vous n'êtes pas Haïtien mais vous voulez vivre comme un Haïtien? Commencez par boire un verre de Cola Couronne.

Ce "cola champagne", comme ils disent, a longtemps été introuvable au Québec, sinon que dans des épiceries antillaises. Mais depuis quelques mois, on en trouve dans huit Super C de la région de Montréal.

"Pour nous c'était la suite logique, explique Alex Herry, de GP Imports, distributeurs officiels du cola au Québec. "Couronne est disponible depuis déjà sept ans aux États-Unis et depuis trois ans dans les marchés ethniques au Québe, Nous étions prêts l'implanter à plus grande échelle...."

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Couronne est l'équivalent d'Inca Kola chez les latinos. Pour les Haïtiens et beaucoup d'Antillais, c'est plus qu'une marque populaire: c'est une institution. A noter que contrairement à la plupart des boissons gazeuses, celle-ci n'est pas sucrée avec du glucose, mais avec du sirop de canne à sucre... ce qui, entre vous et nous, ne la rend pas meilleure pour la santé!

Créée il y a près de 40 ans, Couronne appartient toujours à une famille haïtienne. la famille Jar. Mais les bouteilles que nous avons au Québec sont importées des États-Unis, où elles sont produites par la compagnie South East Beverages (qui fabrique aussi Pepsi et Snapple).

Pour le moment, ladite boisson est surtout distribuée dans les supermarchés de quartiers à forte concentration haïtienne. Mais d'ici l'an prochain, GP Imports tentera d'inverstir le marché québécois au sens large, en s'associant notamment à divers événements non-Haïtiens. La chaîne Maxi pourrait également la distribuer. En revanche, il faudra attendre pour en trouver dans les Métros et les IGA, parce que selon M. Herry, "les grandes bannières ne prennent pas facilement les produits multiethniques."

GP Import distribue au Québec d'autres produits haïtiens comme de la confiture et du café haïtien, mais aussi et surtout le fameux champignon "djon-djon", un produit assez coûteux qu'on utilise pour le riz et les sauces dans les grandes occasions.

A la bonne vôtre.

JCL