vendredi 14 mai 2010

Le Gorée est fermé

Ça va mal pour les boîtes africaines de Montréal. Après la disocthèque congolaise Ngwasuma, voici qu'on apprend la fermeture du Gorée, sur la rue Crescent.
Tenu par un Sénégalais et un Togolais, le Gorée était le plus beau resto-club africain en ville. Sa déco tribalo-design, sa bouffe africaine fusion et sa musique hip du continent noir attiraient le who's who des beautiful people du Montréal africain. Mais ce ne fut pas suffisant. "On voulait rénover la place mais les finances n'ont pas suivi, lance Antoine, un des boss de la place. Il y avait une baisse d'achalandage. Les Africains avaient besoin de nouveauté et ils cherchaient ailleurs. Les gens se plaignaient que le parking était difficile dans le quartier. Le roulement était devenu plus faible."
Antoine n'écarte pas la possibilité d e relocaliser le Gorée. Mais il lui faudra du financement. Des bâilleurs de fond se seraient manifestés. Mais rien n'est encore signé.
JCL

jeudi 13 mai 2010

Le CH: chaud jusqu'en Afrique!!

La fièvre des séries se serait-elle propagée jusqu'en Afrique? Cette photo prise au Niger par notre bon ami Louis Cyr pourrait nous le laisser croire.
En réalité, ce cliché symbolise plutôt l'explosion du marché du "linge usagé" sur le continent noir, où l'Occident a pris l'habitude de domper ses vieilles guenilles.
Si l'on en croit cet excellent reportage photo du National Post, qui porte précisément sur le sujet, le chandail de hockey "vintage" aurait particulièrement la cote, se détaillant plus cher (4$) que la plupart des vêtements seconde main que nous leur "dompons" généreusement.
Un Burkinabé avec un chandail de Guy Lafleur? Montréal multiple adore ce genre d'improbabilités...
JCL

Laïlama superstar

Vedette de notre chronique radio à «C'est bien meilleur le matin» aujourd'hui, l'esthéticienne Laïlama Yaqqubi semble autant plaire à ceux qui nous ont entendu qu'à nous! Après en avoir parlé en ondes, le téléphone de CBMM ne dérougissait pas. Parce qu'on est gentil et qu'on vous aime, on vous donne son adresse. Pour son portrait complet, allez faire un tour dans notre livre, p. 239 ;-)

214 rue Notre-Dame Ouest

mercredi 12 mai 2010

Carifête: pourquoi la Ville n'a-t-elle pas consulté?

Le dossier de la Carifête est décidément très troublant.
La Ville a choisi d'annuler l'événement, plutôt que de trancher en faveur d'un des deux groupes qui se disputent son organisation. Interrogée la semaine dernière, la responsable du multiculturalisme au comité exécutif Mary Deros a admis que cette décision avait été très difficile à prendre et qu'elle avait "passé plusieurs nuits blanches" à y penser.
Nous compatissons avec Mme Deros. Mais une question subsiste: est-ce que tout a vraiment été fait pour sauver cette 36e Carifête ?
Poser la question, c'est y répondre. Pourquoi, par exemple, la Ville n'a-t-elle pas tenu compte des suggestions des "sages'" de la communauté caribbéenne, qu'elle avait elle-même réunis en septembre 2009?
Et surtout, pourquoi n'a-t-elle demandé l'avis éclairé du Conseil interculturel, un organisme dont le mandat est justement de faire des recommandations sur ce qui concerne les communautés culturelles?
Au téléphone, le président du Conseil, Bergman Fleury, se dit lui-même "surpris" de ne pas avoir été sollicité dans ce dossier. Pour lui, cela confirme que la Ville ne "prend pas très au sérieux" le rôle des Conseils en général, et du sien en particulier.
"Nous sommes constamment en train de leur rappeler que nous avons le mandat de faire des recommandations" déplore-t-il.
A quoi sert cette "instance consultative" si on ne la consulte pas?
C'est la question que se pose aujourd'hui Montréal Multiple.
JCL

mardi 11 mai 2010

Moustaches et minijupes: l'iran "seventies"

A quoi ressemblaient les Iraniens avant la révolution islamique? Si vous voulez en avoir un aperçu, allez voir ce blogue consacré au sujet, qui nous a été recommandé par notre collègue Marie-Claude Lortie. On peut y voir d'excellentes photos d'Iraniens dans les années 60 et 70, avec des minijupes en technicolor et des moustaches de compétition. Autres temps, autres moeurs!
Si vous êtes à Montréal et que voulez voir des films iraniens de cette époque, passez faire un tour chez International Sun Video au 5897 Sherbrooke Ouest. Le proprio M. Nazemi en a une collection complète. Il a aussi , mais on vous avertit: c'est en farsi.
Khoda afez...

JCL

Nouveau magazine maghrébin

Au printemps, les magazines fleurissent. C'est bien connu. Le preuve, le journaliste Abdou Zirat lance ce mois ci avec son équipe le magazine M. Ici, M est pour Montréal et pour Maghrébin. La première édition est disponible en . Outre un article sur le petit Maghreb, on y parle aussi des préparatifs de la Coupe du monde à Montréal.
Autre nouveau venu sur la scène médiatique multiethnique, le magazine Souche, destiné aux femmes de 25 à 40 ans issues de l'immigration. Il est déjà sur les tablettes. On y court. Et on vous revient avec plus de détails bientôt.

L.-J.P.