vendredi 9 avril 2010

Saag Paneer et un billet pour le paradis

En grimpant les escaliers du 786 halal, on est d'abord confronté au passé de ce restaurant de Parc-Extension. Les filets de marin, accrochés au plafond de cette ancienne poissonnerie grecque, ont depuis ramassé la poussière. Sur les petites tables sans nappe du restaurant, on sert encore du poisson, mais ce sont surtout les curries au boeuf et à l'agneau, le pain naan et le byriani qui décorent la carte. On ne vient pas ici pour manger des samosas ou des pappadums, comme on les sert dans presque tous les troquets de la rue Jean-Talon, au 786, il n'y a aucune entrée sur le menu.... pas d'alcool non plus. Le nom 786 en dit long: c'est un des chiffres sacrés de l'islam.
Lors de notre visite, nous avons commandé quelques spécialités du Pakistan et de l'Inde traditionnelle: le kheema matar (fait de viande hachée et de pois), les sheekh kebab, un byriani végétarien, des naans au beurre, le poulet au gingembre et le palak paneer. Pour dessert, des boules de goulab jamoun ultra sucrée, mais bien chaudes et l'excellent rasmalai (un pouding au lait dont je suis gaga). À la sortie, une tirelire nous invitait à faire des dons "pour réserver notre place au paradis". Avoir su que c'était si facile!!!!

En passant, le 786 a un service de livraison. Ils se rendent jusqu'à 10km du resto.

Restaurant 786 Halal
768 Jean-Talon Ouest
métro: Parc


mardi 6 avril 2010

Marcher pour le Togo

Ça brasse au Togo. Faur Gnassingbe, fils de l'ancien dictateur Eyadema, a été réélu le 4 mars dans des élections contestées. Le système satellitaire de contrôle électoral serait mystérieusement tombé en panne le soir du vote. Sans parler des multiples irrégularités constatées par les observateurs internationaux.
Finalement, Faur a été élu à 60% des voix. Mais l'opposition conteste. Cela fait déjà quatre samedis que le peuple descend dans la rue pour contester ces résultats. Le 24 mars dernier, l'armée a dispersé la foule avec des gaz lacrymogènes, ravivant les souvenirs de 2005, quand des centaines de personnes avaient été tuées dans des circonstances semblables.
Finalement, la mobilisation a atteint la diaspora. Les Togolais de Washington et Paris ont emboîté le pas. Et Montréal s'y met aussi. Si vous voulez appuyer les Togolais d'ici, ça se passe demain samedi le 10 avril à 9h, devant le Complexe Guy-Favreau. Ensuite, marche sur René-Lévesque jusqu'à Radio-Canada. Soit dit en passant, il y aurait environ 1000 Togolais à Montréal.
"On pense toujours que le Togo va aussi bien que ses voisins du Ghana et du Bénin, explique Éric Komi Agboka, président de l'association des Togolais de Montréal. Mais la condition sociale, politique et culturelle est désatsreuse. Le taux de chômage est près de 50%. Et c'est encore la dictature."
Sur notre photo, des policiers surveillent la manifestation qui s'est tenue à Lomé le 3 avril.


J.-C.L

Le King ne vient plus

Eh bien finalement, la mort est plus forte que la vie. Contrairement à ce qu'on supposait hier, King Sunny Ade a finalement décidé d'annuler sa tournée américaine, pour participer aux funérailles des ses deux musiciens. Donc, pas de concert au National. Selon ce qu'on sait, les deux hommes seraient morts dans un accident de voiture au Nigéria.
J.-C.L.

lundi 5 avril 2010

Le King à Montréal


Bonne nouvelle pour les amateurs de pop africaine. King Sunny Ade, superstar nigériane, sera à Montréal le 11 avril prochain au National. On ne sait pas dans quel état sera le roi de la musique juju: deux membres de son groupe viennent de mourir... Mais le gars en a vu d'autres: il fait ce métier depuis près de 40 ans.
On vous laisse avec un petit clip sympathique.
J.-C.L.


"