lundi 25 octobre 2010

Révélations! Musique!

Montréal multiple vous revient gonflé à bloc, après son weekend évangélique haïtien.

N'allez pas croire qu'on a eu la révélation. Ou que la conversion est proche. Nous sommes - et resterons - athées comme des cuillers. Mais pour ce qui est de sortir de l'ordinaire, disons qu'on a été comblés. Pas mal plus original que Pop Montréal...

On n'imagine pas l'importance des églises dites "de réveil" dans le Montréal multiculturel. Mais elles sont partout. Chez les latinos. Chez les Africains. Chez les Asiatiques et on en passe.

Chez les Haïtiens, les églises évangéliques sont si populaires, qu'en plus des messes dominicales, elles organisent des événements spéciaux sur une base régulière. De fait, c'était au moins la troisième fois cette année, que le Festival évangélique de Montréal avait lieu. Encore une fois, ça se passait au Complexe Cristina, LA salle haïtienne de Montréal. Et encore une fois, toutes les stars du cricuit "konpa évangélique" y étaient, des Frères Deronnette, à Ti-Bob, passant par Maggie Blanchard, Chorale de la Prophétie, Limage Pierre et Junior Sander.

Samedi soir, on est tombés un peu par hasard sur les plus grosses vedettes de la fin de semaine: le groupe Révélation Mizik, de Miami. On n'a pas été déçus. Menés par le charismatique Rossiny Brénélus, ce combo mystique mélange textes religieux et rythmes haïtiens. Ça donne un concert très dansant, mais aussi pas loin de la transe fervente, qui attire les jeunes et leur donne le goût
de revenir au bercail.

Ce Brénélus - qui ressemble assez au chanteur reggae Jimmy Cliff - est manifestement "dedans" quand il chante, comme possédé par sa propre musique. En plus, les jeunes filles ont l'air de le trouver assez mignon, ce qui rajoute à son "star power". Selon ce qu'on sait, le jeune homme aurait été visité par Jésus dans sa chambre d'hopital, après un grave accident d'auto (c'est lui qui le dit...) Il a eu la révélation divine, d'où le nom de son groupe. Révélation Mizik est actuellement considéré comme le groupe le plus "hot" du circuit pop évangélique et ce, dans toute la diaspora haïtienne d'Amérique du Nord.

A la fin du concert, on vendait des souvenirs et des albums de la formation. On s'est achetés une serviette de bain rouge et blanche, sur laquelle il était écrit "Le sang de Jésus" et un truc en créole qu'on ne comprenait pas. Et puis, on a rencontré un jeune chanteur évangélique de Montréal qui s'appelle Junior Sandaire. Un grand romantique habité par la foi. Pas aussi connu que Révélation Mizik, mais déjà en "business" malgré tout... Debout derrière une table, il vendait ses deux albums, des DVD de ses concerts et de ses vidéoclips. Il nous a expliqué qu'il ne faisait pas ça pour l'argent mais par vocation. Que des fois il allait chanter dans des églises à Boston et à New York. Et qu'il y croyait très fort.

Alors voilà. On s'est dit qu'on n'allait pas vous laisser comme ça, sans un peu de musique. Voici donc un clip home made de Junior Sandaire, tourné à Montréal, sur le trottoir entre deux bagnoles. C'est ce qu'on appelle du petit budget. Mais au moins, en voilà un qui n'a pas attendu après des subventions.

Hallelujah!!!



J.-C.L

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire